Le lait humain en tant que « chrononutrition » : implications pour la santé et le développement de l’enfant

revue de la littérature et étude critique

Voici un résumé de l’étude “Human milk as “chrononutrition”: implications for child health and development” qui a été publiée sur nature.com en 2019.

Concept de chrononutrition: L’étude souligne que le lait humain est une forme puissante de “chrononutrition”, c’est-à-dire qu’il est formulé pour communiquer des informations temporelles aux nourrissons. La composition du lait change en fonction du moment de la journée, avec des niveaux plus élevés de cortisol et d’acides aminés qui favorisent l’activité pendant la journée, et des niveaux plus élevés de mélatonine et de tryptophane la nuit pour favoriser le sommeil et la digestion​1​.

Lait exprimé et circadiens: 85% des nourrissons allaités aux États-Unis consomment du lait qui ne vient pas directement du sein mais qui est exprimé et stocké à l’avance. Ce lait exprimé n’est pas nécessairement synchronisé avec les rythmes circadiens, ce qui peut perturber les rythmes circadiens en développement des nourrissons, contribuant potentiellement à des problèmes de sommeil et à une moindre synchronisation physiologique avec leurs mères et leur environnement​2​.

Impact sur le développement des nourrissons: Les nourrissons représentent une étape importante pour la programmation circadienne, et le lait humain peut avoir évolué pour faciliter le développement de rythmes circadiens stables. Il est donc plausible que le lait non synchronisé puisse perturber ou retarder le développement des rythmes circadiens, avec des effets potentiellement significatifs sur le sommeil et la santé des nourrissons​3​.

Manque de recherche et de recommandations: Malgré les implications potentielles pour la santé publique, le moment de la distribution du lait a fait l’objet de peu d’études empiriques, et aucune grande organisation pédiatrique ou de santé publique n’a émis de recommandations concernant la synchronisation circadienne du lait. De plus, il n’existe aucune étude sur la question de savoir si le lait décalé dysrégule l’horloge circadienne du nourrisson​4​.